Prochainement
Jour de Fête
Lancement de la publication, Tunnel Tunnel, Lausanne (CH)
Léa Katharina Meier
CH – 1004 Lausanne
+41 78 886 47 83
leakatharina.meier@gmail.com
@katharinameios
@oburacodagloria

Léa Katharina Meier (1989 à Vevey, vit et travaille à Lausanne, CH) est artiste visuelle et travaille avec la performance, les textiles, le dessin, la vidéo et l’écriture. Au sein de sa pratique, elle s’intéresse à la re-signification des notions de propreté et de saleté et comment celles-ci sont des facteurs déterminants dans la construction du genre, de la race et de la classe. Elle souhaite créer de nouvelles narrations dans lesquelles l’échec, la honte et le ridicule peuvent être incarnés comme une guérison et cela avec beaucoup de plaisir. Diplômée des hautes écoles d’art de Berne et de Genève, elle a montré son travail dans plusieurs théâtres et espaces d’art en Suisse. Depuis 2018, elle développe également des projets et des collaborations artistiques au Brésil (São Paulo et Rio de Janeiro). En 2021, elle est lauréate du Prix du Jury et du Prix du Public lors du Prix Suisse de la Performance avec la pièce Tous les sexes tombent du ciel. Elle fait partie du collectif de traduction du portugais brésilien au français BRASA.

Tous les sexes tombent du ciel
Performance
2021

La maison est sale et elle sent la fumée. Habitée par une créature féminine avec laquelle elle fait corps, elle vous invite dans son intérieur crade, un peu malade et bien trop débordant pour le dehors. Espace-corps en lutte, ogresse débridée et mauvaise femme, son désir parvient à déranger autant qu’il a le potentiel de rassurer. Entre manifeste et processus de guérison, cet être nous dévoile ses stratégies de salissement, celles qui rendent habitable sa ville, sa maison et son corps.

Hélène Mateev, TU-Théâtre de l’Usine

 

Teaser de la performance : vimeo.com/641167613

 

Textes, costumes, décors et performance : Léa Katharina Meier

Collaboratrice artistique et à la mise-en-scène : Tatiana Baumgartner

Accompagnement dramaturgique et regard extérieur : Adina Secretan

Création lumière : Vicky Althaus

Musique : Serge Teuscher

Accompagnement à la pratique clownesque : Rafaela Azevedo

Regards extérieurs : Jonas Van, Charlotte Nagel

Coaching danse classique : Claire Dessimoz

Conseillerx et conseillère en écriture : Nayansaku Mufwankolo, Stéphanie Rosianu

Graphisme de la publication : Gaëlle Renaudin

Construction : Guits

Assistante décors : Cecilia Moya Rivera

Captation : Erika Nieva da Cunha, Delphine Mouly 

Driver : Valentina D'Avenia

Aide à la demande de fonds : Eleonora Del Duca

Production et administration : LES MAUVAIS JOURS FINIRONT !

Coproduction : TU-Théâtre de l’Usine, Arsenic - Centre d’arts scéniques contemporains, Lausanne

Soutiens : Ville de Lausanne, Direction de la culture de la Ville de Vevey, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Nestlé pour l’art, Affaires culturelles du Canton de Vaud, Fondation MLH, PREMIO - Prix d’encouragement pour les arts de la scène

 

Performance, 90 minutes, 2021

info
Tous les sexes tombent du ciel
Publication
2021

La publication "Tous les sexes tombent du ciel", développée en collaboration avec la graphiste Gaëlle Renaudin, rassemble les textes qui accompagnent la performance éponyme

info
Tous les sexes tombent du ciel
Publication
2021

La publication "Tous les sexes tombent du ciel", développée en collaboration avec la graphiste Gaëlle Renaudin, rassemble les textes qui accompagnent la performance éponyme

info
Tous les sexes tombent du ciel
Performance
2021

La maison est sale et elle sent la fumée. Habitée par une créature féminine avec laquelle elle fait corps, elle vous invite dans son intérieur crade, un peu malade et bien trop débordant pour le dehors. Espace-corps en lutte, ogresse débridée et mauvaise femme, son désir parvient à déranger autant qu’il a le potentiel de rassurer. Entre manifeste et processus de guérison, cet être nous dévoile ses stratégies de salissement, celles qui rendent habitable sa ville, sa maison et son corps.

Hélène Mateev, TU-Théâtre de l’Usine

 

Teaser de la performance : vimeo.com/641167613

 

Textes, costumes, décors et performance : Léa Katharina Meier

Collaboratrice artistique et à la mise-en-scène : Tatiana Baumgartner

Accompagnement dramaturgique et regard extérieur : Adina Secretan

Création lumière : Vicky Althaus

Musique : Serge Teuscher

Accompagnement à la pratique clownesque : Rafaela Azevedo

Regards extérieurs : Jonas Van, Charlotte Nagel

Coaching danse classique : Claire Dessimoz

Conseillerx et conseillère en écriture : Nayansaku Mufwankolo, Stéphanie Rosianu

Graphisme de la publication : Gaëlle Renaudin

Construction : Guits

Assistante décors : Cecilia Moya Rivera

Captation : Erika Nieva da Cunha, Delphine Mouly 

Driver : Valentina D'Avenia

Aide à la demande de fonds : Eleonora Del Duca

Production et administration : LES MAUVAIS JOURS FINIRONT !

Coproduction : TU-Théâtre de l’Usine, Arsenic - Centre d’arts scéniques contemporains, Lausanne

Soutiens : Ville de Lausanne, Direction de la culture de la Ville de Vevey, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Nestlé pour l’art, Affaires culturelles du Canton de Vaud, Fondation MLH, PREMIO - Prix d’encouragement pour les arts de la scène

 

Performance, 90 minutes, 2021

info
Tous les sexes tombent du ciel
Publication
2021

La publication "Tous les sexes tombent du ciel", développée en collaboration avec la graphiste Gaëlle Renaudin, rassemble les textes qui accompagnent la performance éponyme

info
Tous les sexes tombent du ciel
Publication
2021

La publication "Tous les sexes tombent du ciel", développée en collaboration avec la graphiste Gaëlle Renaudin, rassemble les textes qui accompagnent la performance éponyme

info
Tous les sexes tombent du ciel
Performance
2021

La maison est sale et elle sent la fumée. Habitée par une créature féminine avec laquelle elle fait corps, elle vous invite dans son intérieur crade, un peu malade et bien trop débordant pour le dehors. Espace-corps en lutte, ogresse débridée et mauvaise femme, son désir parvient à déranger autant qu’il a le potentiel de rassurer. Entre manifeste et processus de guérison, cet être nous dévoile ses stratégies de salissement, celles qui rendent habitable sa ville, sa maison et son corps.

Hélène Mateev, TU-Théâtre de l’Usine

 

Teaser de la performance : vimeo.com/641167613

 

Textes, costumes, décors et performance : Léa Katharina Meier

Collaboratrice artistique et à la mise-en-scène : Tatiana Baumgartner

Accompagnement dramaturgique et regard extérieur : Adina Secretan

Création lumière : Vicky Althaus

Musique : Serge Teuscher

Accompagnement à la pratique clownesque : Rafaela Azevedo

Regards extérieurs : Jonas Van, Charlotte Nagel

Coaching danse classique : Claire Dessimoz

Conseillerx et conseillère en écriture : Nayansaku Mufwankolo, Stéphanie Rosianu

Graphisme de la publication : Gaëlle Renaudin

Construction : Guits

Assistante décors : Cecilia Moya Rivera

Captation : Erika Nieva da Cunha, Delphine Mouly 

Driver : Valentina D'Avenia

Aide à la demande de fonds : Eleonora Del Duca

Production et administration : LES MAUVAIS JOURS FINIRONT !

Coproduction : TU-Théâtre de l’Usine, Arsenic - Centre d’arts scéniques contemporains, Lausanne

Soutiens : Ville de Lausanne, Direction de la culture de la Ville de Vevey, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Nestlé pour l’art, Affaires culturelles du Canton de Vaud, Fondation MLH, PREMIO - Prix d’encouragement pour les arts de la scène

 

Performance, 90 minutes, 2021

info
Tous les sexes tombent du ciel
Performance
2021

La maison est sale et elle sent la fumée. Habitée par une créature féminine avec laquelle elle fait corps, elle vous invite dans son intérieur crade, un peu malade et bien trop débordant pour le dehors. Espace-corps en lutte, ogresse débridée et mauvaise femme, son désir parvient à déranger autant qu’il a le potentiel de rassurer. Entre manifeste et processus de guérison, cet être nous dévoile ses stratégies de salissement, celles qui rendent habitable sa ville, sa maison et son corps.

Hélène Mateev, TU-Théâtre de l’Usine

 

Teaser de la performance : vimeo.com/641167613

 

Textes, costumes, décors et performance : Léa Katharina Meier

Collaboratrice artistique et à la mise-en-scène : Tatiana Baumgartner

Accompagnement dramaturgique et regard extérieur : Adina Secretan

Création lumière : Vicky Althaus

Musique : Serge Teuscher

Accompagnement à la pratique clownesque : Rafaela Azevedo

Regards extérieurs : Jonas Van, Charlotte Nagel

Coaching danse classique : Claire Dessimoz

Conseillerx et conseillère en écriture : Nayansaku Mufwankolo, Stéphanie Rosianu

Graphisme de la publication : Gaëlle Renaudin

Construction : Guits

Assistante décors : Cecilia Moya Rivera

Captation : Erika Nieva da Cunha, Delphine Mouly 

Driver : Valentina D'Avenia

Aide à la demande de fonds : Eleonora Del Duca

Production et administration : LES MAUVAIS JOURS FINIRONT !

Coproduction : TU-Théâtre de l’Usine, Arsenic - Centre d’arts scéniques contemporains, Lausanne

Soutiens : Ville de Lausanne, Direction de la culture de la Ville de Vevey, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Nestlé pour l’art, Affaires culturelles du Canton de Vaud, Fondation MLH, PREMIO - Prix d’encouragement pour les arts de la scène

 

Performance, 90 minutes, 2021

info
Tous les sexes tombent du ciel
Performance
2021

La maison est sale et elle sent la fumée. Habitée par une créature féminine avec laquelle elle fait corps, elle vous invite dans son intérieur crade, un peu malade et bien trop débordant pour le dehors. Espace-corps en lutte, ogresse débridée et mauvaise femme, son désir parvient à déranger autant qu’il a le potentiel de rassurer. Entre manifeste et processus de guérison, cet être nous dévoile ses stratégies de salissement, celles qui rendent habitable sa ville, sa maison et son corps.

Hélène Mateev, TU-Théâtre de l’Usine

 

Teaser de la performance : vimeo.com/641167613

 

Textes, costumes, décors et performance : Léa Katharina Meier

Collaboratrice artistique et à la mise-en-scène : Tatiana Baumgartner

Accompagnement dramaturgique et regard extérieur : Adina Secretan

Création lumière : Vicky Althaus

Musique : Serge Teuscher

Accompagnement à la pratique clownesque : Rafaela Azevedo

Regards extérieurs : Jonas Van, Charlotte Nagel

Coaching danse classique : Claire Dessimoz

Conseillerx et conseillère en écriture : Nayansaku Mufwankolo, Stéphanie Rosianu

Graphisme de la publication : Gaëlle Renaudin

Construction : Guits

Assistante décors : Cecilia Moya Rivera

Captation : Erika Nieva da Cunha, Delphine Mouly 

Driver : Valentina D'Avenia

Aide à la demande de fonds : Eleonora Del Duca

Production et administration : LES MAUVAIS JOURS FINIRONT !

Coproduction : TU-Théâtre de l’Usine, Arsenic - Centre d’arts scéniques contemporains, Lausanne

Soutiens : Ville de Lausanne, Direction de la culture de la Ville de Vevey, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Nestlé pour l’art, Affaires culturelles du Canton de Vaud, Fondation MLH, PREMIO - Prix d’encouragement pour les arts de la scène

 

Performance, 90 minutes, 2021

info
Tous les sexes tombent du ciel
Performance
2021

La maison est sale et elle sent la fumée. Habitée par une créature féminine avec laquelle elle fait corps, elle vous invite dans son intérieur crade, un peu malade et bien trop débordant pour le dehors. Espace-corps en lutte, ogresse débridée et mauvaise femme, son désir parvient à déranger autant qu’il a le potentiel de rassurer. Entre manifeste et processus de guérison, cet être nous dévoile ses stratégies de salissement, celles qui rendent habitable sa ville, sa maison et son corps.

Hélène Mateev, TU-Théâtre de l’Usine

 

Teaser de la performance : vimeo.com/641167613

 

Textes, costumes, décors et performance : Léa Katharina Meier

Collaboratrice artistique et à la mise-en-scène : Tatiana Baumgartner

Accompagnement dramaturgique et regard extérieur : Adina Secretan

Création lumière : Vicky Althaus

Musique : Serge Teuscher

Accompagnement à la pratique clownesque : Rafaela Azevedo

Regards extérieurs : Jonas Van, Charlotte Nagel

Coaching danse classique : Claire Dessimoz

Conseillerx et conseillère en écriture : Nayansaku Mufwankolo, Stéphanie Rosianu

Graphisme de la publication : Gaëlle Renaudin

Construction : Guits

Assistante décors : Cecilia Moya Rivera

Captation : Erika Nieva da Cunha, Delphine Mouly 

Driver : Valentina D'Avenia

Aide à la demande de fonds : Eleonora Del Duca

Production et administration : LES MAUVAIS JOURS FINIRONT !

Coproduction : TU-Théâtre de l’Usine, Arsenic - Centre d’arts scéniques contemporains, Lausanne

Soutiens : Ville de Lausanne, Direction de la culture de la Ville de Vevey, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Nestlé pour l’art, Affaires culturelles du Canton de Vaud, Fondation MLH, PREMIO - Prix d’encouragement pour les arts de la scène

 

Performance, 90 minutes, 2021

info
Tous les sexes tombent du ciel
Performance
2021

La maison est sale et elle sent la fumée. Habitée par une créature féminine avec laquelle elle fait corps, elle vous invite dans son intérieur crade, un peu malade et bien trop débordant pour le dehors. Espace-corps en lutte, ogresse débridée et mauvaise femme, son désir parvient à déranger autant qu’il a le potentiel de rassurer. Entre manifeste et processus de guérison, cet être nous dévoile ses stratégies de salissement, celles qui rendent habitable sa ville, sa maison et son corps.

Hélène Mateev, TU-Théâtre de l’Usine

 

Teaser de la performance : vimeo.com/641167613

 

Textes, costumes, décors et performance : Léa Katharina Meier

Collaboratrice artistique et à la mise-en-scène : Tatiana Baumgartner

Accompagnement dramaturgique et regard extérieur : Adina Secretan

Création lumière : Vicky Althaus

Musique : Serge Teuscher

Accompagnement à la pratique clownesque : Rafaela Azevedo

Regards extérieurs : Jonas Van, Charlotte Nagel

Coaching danse classique : Claire Dessimoz

Conseillerx et conseillère en écriture : Nayansaku Mufwankolo, Stéphanie Rosianu

Graphisme de la publication : Gaëlle Renaudin

Construction : Guits

Assistante décors : Cecilia Moya Rivera

Captation : Erika Nieva da Cunha, Delphine Mouly 

Driver : Valentina D'Avenia

Aide à la demande de fonds : Eleonora Del Duca

Production et administration : LES MAUVAIS JOURS FINIRONT !

Coproduction : TU-Théâtre de l’Usine, Arsenic - Centre d’arts scéniques contemporains, Lausanne

Soutiens : Ville de Lausanne, Direction de la culture de la Ville de Vevey, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Nestlé pour l’art, Affaires culturelles du Canton de Vaud, Fondation MLH, PREMIO - Prix d’encouragement pour les arts de la scène

 

Performance, 90 minutes, 2021

info
Tous les sexes tombent du ciel
Performance
2021

La maison est sale et elle sent la fumée. Habitée par une créature féminine avec laquelle elle fait corps, elle vous invite dans son intérieur crade, un peu malade et bien trop débordant pour le dehors. Espace-corps en lutte, ogresse débridée et mauvaise femme, son désir parvient à déranger autant qu’il a le potentiel de rassurer. Entre manifeste et processus de guérison, cet être nous dévoile ses stratégies de salissement, celles qui rendent habitable sa ville, sa maison et son corps.

Hélène Mateev, TU-Théâtre de l’Usine

 

Teaser de la performance : vimeo.com/641167613

 

Textes, costumes, décors et performance : Léa Katharina Meier

Collaboratrice artistique et à la mise-en-scène : Tatiana Baumgartner

Accompagnement dramaturgique et regard extérieur : Adina Secretan

Création lumière : Vicky Althaus

Musique : Serge Teuscher

Accompagnement à la pratique clownesque : Rafaela Azevedo

Regards extérieurs : Jonas Van, Charlotte Nagel

Coaching danse classique : Claire Dessimoz

Conseillerx et conseillère en écriture : Nayansaku Mufwankolo, Stéphanie Rosianu

Graphisme de la publication : Gaëlle Renaudin

Construction : Guits

Assistante décors : Cecilia Moya Rivera

Captation : Erika Nieva da Cunha, Delphine Mouly 

Driver : Valentina D'Avenia

Aide à la demande de fonds : Eleonora Del Duca

Production et administration : LES MAUVAIS JOURS FINIRONT !

Coproduction : TU-Théâtre de l’Usine, Arsenic - Centre d’arts scéniques contemporains, Lausanne

Soutiens : Ville de Lausanne, Direction de la culture de la Ville de Vevey, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Nestlé pour l’art, Affaires culturelles du Canton de Vaud, Fondation MLH, PREMIO - Prix d’encouragement pour les arts de la scène

 

Performance, 90 minutes, 2021

info
Nuit nommée Fantôme
Exposition
2022

En mêlant texte, dessin et textile, Léa Katharina Meier crée des atmosphères rassurantes et angoissantes, tendres et monstrueuses, dans lesquelles la honte et le plaisir occupent une place empouvoirante. Par une installation performative rappelant certaines des scénographies de l’artiste, l’exposition «Nuit nommée Fantôme» transforme les espaces de Tunnel Tunnel en une chambre, un corps ou une ville, bercées par la lumière des lampadaires et des histoires fabuleuses.

 

Collaboration artistique et technique : Guits, Vicky Althaus

Conseillerx à l’écriture : Nayansaku Mufwankolo

Musique et ambiance sonore : Serge Teuscher

Texte sur la pratique de Léa Katharina Meier : Valentina D’Avenia

Avec le généreux soutien de : Pro Helvetia, Fondation Leenaards, Service des affaires culturelles du Canton de Vaud, La Ville de Lausanne, Fonds Respect

Remerciements : Adina Secretan, Cecilia Mathys, Constance Brosse, Evo Jovičić, Juliana Stadelmann, Margaux Lang, Max Léo Hauri, Sibo, Tatiana Baumgartner

info
Nuit nommée Fantôme
Exposition
2022

En mêlant texte, dessin et textile, Léa Katharina Meier crée des atmosphères rassurantes et angoissantes, tendres et monstrueuses, dans lesquelles la honte et le plaisir occupent une place empouvoirante. Par une installation performative rappelant certaines des scénographies de l’artiste, l’exposition «Nuit nommée Fantôme» transforme les espaces de Tunnel Tunnel en une chambre, un corps ou une ville, bercées par la lumière des lampadaires et des histoires fabuleuses.

 

Collaboration artistique et technique : Guits, Vicky Althaus

Conseillerx à l’écriture : Nayansaku Mufwankolo

Musique et ambiance sonore : Serge Teuscher

Texte sur la pratique de Léa Katharina Meier : Valentina D’Avenia

Avec le généreux soutien de : Pro Helvetia, Fondation Leenaards, Service des affaires culturelles du Canton de Vaud, La Ville de Lausanne, Fonds Respect

Remerciements : Adina Secretan, Cecilia Mathys, Constance Brosse, Evo Jovičić, Juliana Stadelmann, Margaux Lang, Max Léo Hauri, Sibo, Tatiana Baumgartner

info
Nuit nommée Fantôme
Exposition
2022

En mêlant texte, dessin et textile, Léa Katharina Meier crée des atmosphères rassurantes et angoissantes, tendres et monstrueuses, dans lesquelles la honte et le plaisir occupent une place empouvoirante. Par une installation performative rappelant certaines des scénographies de l’artiste, l’exposition «Nuit nommée Fantôme» transforme les espaces de Tunnel Tunnel en une chambre, un corps ou une ville, bercées par la lumière des lampadaires et des histoires fabuleuses.

 

Collaboration artistique et technique : Guits, Vicky Althaus

Conseillerx à l’écriture : Nayansaku Mufwankolo

Musique et ambiance sonore : Serge Teuscher

Texte sur la pratique de Léa Katharina Meier : Valentina D’Avenia

Avec le généreux soutien de : Pro Helvetia, Fondation Leenaards, Service des affaires culturelles du Canton de Vaud, La Ville de Lausanne, Fonds Respect

Remerciements : Adina Secretan, Cecilia Mathys, Constance Brosse, Evo Jovičić, Juliana Stadelmann, Margaux Lang, Max Léo Hauri, Sibo, Tatiana Baumgartner

info
Nuit nommée Fantôme
Exposition
2022

En mêlant texte, dessin et textile, Léa Katharina Meier crée des atmosphères rassurantes et angoissantes, tendres et monstrueuses, dans lesquelles la honte et le plaisir occupent une place empouvoirante. Par une installation performative rappelant certaines des scénographies de l’artiste, l’exposition «Nuit nommée Fantôme» transforme les espaces de Tunnel Tunnel en une chambre, un corps ou une ville, bercées par la lumière des lampadaires et des histoires fabuleuses.

 

Collaboration artistique et technique : Guits, Vicky Althaus

Conseillerx à l’écriture : Nayansaku Mufwankolo

Musique et ambiance sonore : Serge Teuscher

Texte sur la pratique de Léa Katharina Meier : Valentina D’Avenia

Avec le généreux soutien de : Pro Helvetia, Fondation Leenaards, Service des affaires culturelles du Canton de Vaud, La Ville de Lausanne, Fonds Respect

Remerciements : Adina Secretan, Cecilia Mathys, Constance Brosse, Evo Jovičić, Juliana Stadelmann, Margaux Lang, Max Léo Hauri, Sibo, Tatiana Baumgartner

info
Nuit nommée Fantôme
Exposition
2022

En mêlant texte, dessin et textile, Léa Katharina Meier crée des atmosphères rassurantes et angoissantes, tendres et monstrueuses, dans lesquelles la honte et le plaisir occupent une place empouvoirante. Par une installation performative rappelant certaines des scénographies de l’artiste, l’exposition «Nuit nommée Fantôme» transforme les espaces de Tunnel Tunnel en une chambre, un corps ou une ville, bercées par la lumière des lampadaires et des histoires fabuleuses.

 

Collaboration artistique et technique : Guits, Vicky Althaus

Conseillerx à l’écriture : Nayansaku Mufwankolo

Musique et ambiance sonore : Serge Teuscher

Texte sur la pratique de Léa Katharina Meier : Valentina D’Avenia

Avec le généreux soutien de : Pro Helvetia, Fondation Leenaards, Service des affaires culturelles du Canton de Vaud, La Ville de Lausanne, Fonds Respect

Remerciements : Adina Secretan, Cecilia Mathys, Constance Brosse, Evo Jovičić, Juliana Stadelmann, Margaux Lang, Max Léo Hauri, Sibo, Tatiana Baumgartner

info
Nuit nommée Fantôme
Exposition
2022

En mêlant texte, dessin et textile, Léa Katharina Meier crée des atmosphères rassurantes et angoissantes, tendres et monstrueuses, dans lesquelles la honte et le plaisir occupent une place empouvoirante. Par une installation performative rappelant certaines des scénographies de l’artiste, l’exposition «Nuit nommée Fantôme» transforme les espaces de Tunnel Tunnel en une chambre, un corps ou une ville, bercées par la lumière des lampadaires et des histoires fabuleuses.

 

Collaboration artistique et technique : Guits, Vicky Althaus

Conseillerx à l’écriture : Nayansaku Mufwankolo

Musique et ambiance sonore : Serge Teuscher

Texte sur la pratique de Léa Katharina Meier : Valentina D’Avenia

Avec le généreux soutien de : Pro Helvetia, Fondation Leenaards, Service des affaires culturelles du Canton de Vaud, La Ville de Lausanne, Fonds Respect

Remerciements : Adina Secretan, Cecilia Mathys, Constance Brosse, Evo Jovičić, Juliana Stadelmann, Margaux Lang, Max Léo Hauri, Sibo, Tatiana Baumgartner

info
Nuit nommée Fantôme
Exposition
2022

En mêlant texte, dessin et textile, Léa Katharina Meier crée des atmosphères rassurantes et angoissantes, tendres et monstrueuses, dans lesquelles la honte et le plaisir occupent une place empouvoirante. Par une installation performative rappelant certaines des scénographies de l’artiste, l’exposition «Nuit nommée Fantôme» transforme les espaces de Tunnel Tunnel en une chambre, un corps ou une ville, bercées par la lumière des lampadaires et des histoires fabuleuses.

 

Collaboration artistique et technique : Guits, Vicky Althaus

Conseillerx à l’écriture : Nayansaku Mufwankolo

Musique et ambiance sonore : Serge Teuscher

Texte sur la pratique de Léa Katharina Meier : Valentina D’Avenia

Avec le généreux soutien de : Pro Helvetia, Fondation Leenaards, Service des affaires culturelles du Canton de Vaud, La Ville de Lausanne, Fonds Respect

Remerciements : Adina Secretan, Cecilia Mathys, Constance Brosse, Evo Jovičić, Juliana Stadelmann, Margaux Lang, Max Léo Hauri, Sibo, Tatiana Baumgartner

info
Nuit nommée Fantôme
Exposition
2022

En mêlant texte, dessin et textile, Léa Katharina Meier crée des atmosphères rassurantes et angoissantes, tendres et monstrueuses, dans lesquelles la honte et le plaisir occupent une place empouvoirante. Par une installation performative rappelant certaines des scénographies de l’artiste, l’exposition «Nuit nommée Fantôme» transforme les espaces de Tunnel Tunnel en une chambre, un corps ou une ville, bercées par la lumière des lampadaires et des histoires fabuleuses.

 

Collaboration artistique et technique : Guits, Vicky Althaus

Conseillerx à l’écriture : Nayansaku Mufwankolo

Musique et ambiance sonore : Serge Teuscher

Texte sur la pratique de Léa Katharina Meier : Valentina D’Avenia

Avec le généreux soutien de : Pro Helvetia, Fondation Leenaards, Service des affaires culturelles du Canton de Vaud, La Ville de Lausanne, Fonds Respect

Remerciements : Adina Secretan, Cecilia Mathys, Constance Brosse, Evo Jovičić, Juliana Stadelmann, Margaux Lang, Max Léo Hauri, Sibo, Tatiana Baumgartner

info
Nuit nommée Fantôme
Exposition
2022

En mêlant texte, dessin et textile, Léa Katharina Meier crée des atmosphères rassurantes et angoissantes, tendres et monstrueuses, dans lesquelles la honte et le plaisir occupent une place empouvoirante. Par une installation performative rappelant certaines des scénographies de l’artiste, l’exposition «Nuit nommée Fantôme» transforme les espaces de Tunnel Tunnel en une chambre, un corps ou une ville, bercées par la lumière des lampadaires et des histoires fabuleuses.

 

Collaboration artistique et technique : Guits, Vicky Althaus

Conseillerx à l’écriture : Nayansaku Mufwankolo

Musique et ambiance sonore : Serge Teuscher

Texte sur la pratique de Léa Katharina Meier : Valentina D’Avenia

Avec le généreux soutien de : Pro Helvetia, Fondation Leenaards, Service des affaires culturelles du Canton de Vaud, La Ville de Lausanne, Fonds Respect

Remerciements : Adina Secretan, Cecilia Mathys, Constance Brosse, Evo Jovičić, Juliana Stadelmann, Margaux Lang, Max Léo Hauri, Sibo, Tatiana Baumgartner

info
Nuit nommée Fantôme
Exposition
2022

En mêlant texte, dessin et textile, Léa Katharina Meier crée des atmosphères rassurantes et angoissantes, tendres et monstrueuses, dans lesquelles la honte et le plaisir occupent une place empouvoirante. Par une installation performative rappelant certaines des scénographies de l’artiste, l’exposition «Nuit nommée Fantôme» transforme les espaces de Tunnel Tunnel en une chambre, un corps ou une ville, bercées par la lumière des lampadaires et des histoires fabuleuses.

 

Collaboration artistique et technique : Guits, Vicky Althaus

Conseillerx à l’écriture : Nayansaku Mufwankolo

Musique et ambiance sonore : Serge Teuscher

Texte sur la pratique de Léa Katharina Meier : Valentina D’Avenia

Avec le généreux soutien de : Pro Helvetia, Fondation Leenaards, Service des affaires culturelles du Canton de Vaud, La Ville de Lausanne, Fonds Respect

Remerciements : Adina Secretan, Cecilia Mathys, Constance Brosse, Evo Jovičić, Juliana Stadelmann, Margaux Lang, Max Léo Hauri, Sibo, Tatiana Baumgartner

info
Nuit nommée Fantôme
Exposition
2022

En mêlant texte, dessin et textile, Léa Katharina Meier crée des atmosphères rassurantes et angoissantes, tendres et monstrueuses, dans lesquelles la honte et le plaisir occupent une place empouvoirante. Par une installation performative rappelant certaines des scénographies de l’artiste, l’exposition «Nuit nommée Fantôme» transforme les espaces de Tunnel Tunnel en une chambre, un corps ou une ville, bercées par la lumière des lampadaires et des histoires fabuleuses.

 

Collaboration artistique et technique : Guits, Vicky Althaus

Conseillerx à l’écriture : Nayansaku Mufwankolo

Musique et ambiance sonore : Serge Teuscher

Texte sur la pratique de Léa Katharina Meier : Valentina D’Avenia

Avec le généreux soutien de : Pro Helvetia, Fondation Leenaards, Service des affaires culturelles du Canton de Vaud, La Ville de Lausanne, Fonds Respect

Remerciements : Adina Secretan, Cecilia Mathys, Constance Brosse, Evo Jovičić, Juliana Stadelmann, Margaux Lang, Max Léo Hauri, Sibo, Tatiana Baumgartner

info
Je conduis mon propre camion poubelle
Exposition
2018

Je conduis mon propre camion poubelle

 

Exposition personnelle en 2018 à Riverside à Berne, "Je conduis mon propre camion poubelle" regroupe sculptures, dessins, costumes et bande sonore afin de créer une atmosphère à la fois douce et dérangeante où réfléchir aux notions de saleté et de vide

info
Je conduis mon propre camion poubelle
Exposition
2018

Je conduis mon propre camion poubelle

 

Exposition personnelle en 2018 à Riverside à Berne, "Je conduis mon propre camion poubelle" regroupe sculptures, dessins, costumes et bande sonore afin de créer une atmosphère à la fois douce et dérangeante où réfléchir aux notions de saleté et de vide

info
Je conduis mon propre camion poubelle
Exposition
2018

Je conduis mon propre camion poubelle

 

Exposition personnelle en 2018 à Riverside à Berne, "Je conduis mon propre camion poubelle" regroupe sculptures, dessins, costumes et bande sonore afin de créer une atmosphère à la fois douce et dérangeante où réfléchir aux notions de saleté et de vide

info
Je conduis mon propre camion poubelle
Exposition
2018

Je conduis mon propre camion poubelle

 

Exposition personnelle en 2018 à Riverside à Berne, "Je conduis mon propre camion poubelle" regroupe sculptures, dessins, costumes et bande sonore afin de créer une atmosphère à la fois douce et dérangeante où réfléchir aux notions de saleté et de vide

info
Je conduis mon propre camion poubelle
Exposition
2018

Je conduis mon propre camion poubelle

 

Exposition personnelle en 2018 à Riverside à Berne, "Je conduis mon propre camion poubelle" regroupe sculptures, dessins, costumes et bande sonore afin de créer une atmosphère à la fois douce et dérangeante où réfléchir aux notions de saleté et de vide.


 

info
Magique Abjection Dream
Performance
2022

Désirant exposer sa disgrâce et trouver de la grâce dans son propre ridicule, Léa Katharina Meier développe une démarche artistique d’auto-démolition qui se nourrit de ses échecs. A l’instar de la pratique clownesque, qui utilisent le rire et le grotesque comme des interrogateurs des regards normatifs et oppressifs que nous portons sur les corps et les visions des mondes qui nous entourent, elle crée des narrations alternatives où la honte et l'abject occupent une place empouvoirante.

 

La performance Magique Abjection Dream nous invite dans une atmosphère douce-amer afin de nous raconter des histoires fabuleuses et honteuses. En adoptant un regard qui rit de et questionne son intimité et sa sexualité, elle propose un espace de fabulation où touxte le monde est lx·a·e bienvenu·x·e à se sentir mal à l'aise.

 

Collaboration artistique et régie : Tatiana Baumgartner

Musique : Serge Teuscher

Sur une invitation d'Alicia Reymond pour HitStories

Captation : https://vimeo.com/728834723

info
Magique Abjection Dream
Performance
2022

Désirant exposer sa disgrâce et trouver de la grâce dans son propre ridicule, Léa Katharina Meier développe une démarche artistique d’auto-démolition qui se nourrit de ses échecs. A l’instar de la pratique clownesque, qui utilisent le rire et le grotesque comme des interrogateurs des regards normatifs et oppressifs que nous portons sur les corps et les visions des mondes qui nous entourent, elle crée des narrations alternatives où la honte et l'abject occupent une place empouvoirante.

 

La performance Magique Abjection Dream nous invite dans une atmosphère douce-amer afin de nous raconter des histoires fabuleuses et honteuses. En adoptant un regard qui rit de et questionne son intimité et sa sexualité, elle propose un espace de fabulation où touxte le monde est lx·a·e bienvenu·x·e à se sentir mal à l'aise.

 

Collaboration artistique et régie : Tatiana Baumgartner

Musique : Serge Teuscher

Sur une invitation d'Alicia Reymond pour HitStories

Captation : https://vimeo.com/728834723

info
Magique Abjection Dream
Performance
2022

Désirant exposer sa disgrâce et trouver de la grâce dans son propre ridicule, Léa Katharina Meier développe une démarche artistique d’auto-démolition qui se nourrit de ses échecs. A l’instar de la pratique clownesque, qui utilisent le rire et le grotesque comme des interrogateurs des regards normatifs et oppressifs que nous portons sur les corps et les visions des mondes qui nous entourent, elle crée des narrations alternatives où la honte et l'abject occupent une place empouvoirante.

 

La performance Magique Abjection Dream nous invite dans une atmosphère douce-amer afin de nous raconter des histoires fabuleuses et honteuses. En adoptant un regard qui rit de et questionne son intimité et sa sexualité, elle propose un espace de fabulation où touxte le monde est lx·a·e bienvenu·x·e à se sentir mal à l'aise.

 

Collaboration artistique et régie : Tatiana Baumgartner

Musique : Serge Teuscher

Sur une invitation d'Alicia Reymond pour HitStories

Captation : https://vimeo.com/728834723

info
Magique Abjection Dream
Performance
2022

Désirant exposer sa disgrâce et trouver de la grâce dans son propre ridicule, Léa Katharina Meier développe une démarche artistique d’auto-démolition qui se nourrit de ses échecs. A l’instar de la pratique clownesque, qui utilisent le rire et le grotesque comme des interrogateurs des regards normatifs et oppressifs que nous portons sur les corps et les visions des mondes qui nous entourent, elle crée des narrations alternatives où la honte et l'abject occupent une place empouvoirante.

 

La performance Magique Abjection Dream nous invite dans une atmosphère douce-amer afin de nous raconter des histoires fabuleuses et honteuses. En adoptant un regard qui rit de et questionne son intimité et sa sexualité, elle propose un espace de fabulation où touxte le monde est lx·a·e bienvenu·x·e à se sentir mal à l'aise.

 

Collaboration artistique et régie : Tatiana Baumgartner

Musique : Serge Teuscher

Sur une invitation d'Alicia Reymond pour HitStories

Captation : https://vimeo.com/728834723

info
GUERISON BABY GIRL
Performance
2019

GUERISON BABY GIRL

«Avec GUERISON BABY GIRL, Léa Meier détourne la forme codifiée du défilé de mode et compose sur tissu un langage symbolique dissident, cousu de mots, de sexes et de mains aux ongles vernis et enflammés. Au rythme de la musique et d’un texte-manifeste déclamé, le défilé met en scène des vêtements qui ne cachent pas les singularités des corps des performeuses, liées par une puissante identité de groupe. Une valorisation du hors-norme, une pratique féministe à la fois inclusive, liée au soin, mais aussi à une certaine violence nécessaire.»

Texte de Tadeo Kohan et Gabrielle Boder

 

ICI PRENDRE SOIN
ICI LES CORPS POUBELLES
DES BABY GIRL
CARESSE ICI
BOIT ICI
CRACHE ICI BABY GIRL
ICI GLISSER DANS LA FLAQUE
DANS LE PROFONDEUR DE LE FLAQUE
AVEC TOUS LES BABY GIRL

C’EST OU GRAVITE C’EST OU DESIR
BESOIN C’EST OU TROU C’EST OU
PESANTEUR OU C’EST C’EST OU SOUTENIR
C’EST OU PORTER C’EST OU
C’EST OU OU OU OU

ENTRER EN SOI ICI BABY GIRL
ENTRER EN SOI ICI BABY GIRL
REPARE TOI BABY GIRL

 

Performance, costumes, 25 minutes 2019
Avec: Tatiana Baumgartner, Claire Dessimoz, Aïsha Gebhard, Agathe Hazard-Raboud, Nayansaku Mufwankolo, Aurore Zachayus
Musique: Serge Teuscher

info
GUERISON BABY GIRL
Performance
2019

GUERISON BABY GIRL

«Avec GUERISON BABY GIRL, Léa Meier détourne la forme codifiée du défilé de mode et compose sur tissu un langage symbolique dissident, cousu de mots, de sexes et de mains aux ongles vernis et enflammés. Au rythme de la musique et d’un texte-manifeste déclamé, le défilé met en scène des vêtements qui ne cachent pas les singularités des corps des performeuses, liées par une puissante identité de groupe. Une valorisation du hors-norme, une pratique féministe à la fois inclusive, liée au soin, mais aussi à une certaine violence nécessaire.»

Texte de Tadeo Kohan et Gabrielle Boder

 

ICI PRENDRE SOIN
ICI LES CORPS POUBELLES
DES BABY GIRL
CARESSE ICI
BOIT ICI
CRACHE ICI BABY GIRL
ICI GLISSER DANS LA FLAQUE
DANS LE PROFONDEUR DE LE FLAQUE
AVEC TOUS LES BABY GIRL

C’EST OU GRAVITE C’EST OU DESIR
BESOIN C’EST OU TROU C’EST OU
PESANTEUR OU C’EST C’EST OU SOUTENIR
C’EST OU PORTER C’EST OU
C’EST OU OU OU OU

ENTRER EN SOI ICI BABY GIRL
ENTRER EN SOI ICI BABY GIRL
REPARE TOI BABY GIRL

 

Performance, costumes, 25 minutes 2019
Avec: Tatiana Baumgartner, Claire Dessimoz, Aïsha Gebhard, Agathe Hazard-Raboud, Nayansaku Mufwankolo, Aurore Zachayus
Musique: Serge Teuscher

info
GUERISON BABY GIRL
Performance
2019

GUERISON BABY GIRL

«Avec GUERISON BABY GIRL, Léa Meier détourne la forme codifiée du défilé de mode et compose sur tissu un langage symbolique dissident, cousu de mots, de sexes et de mains aux ongles vernis et enflammés. Au rythme de la musique et d’un texte-manifeste déclamé, le défilé met en scène des vêtements qui ne cachent pas les singularités des corps des performeuses, liées par une puissante identité de groupe. Une valorisation du hors-norme, une pratique féministe à la fois inclusive, liée au soin, mais aussi à une certaine violence nécessaire.»

Texte de Tadeo Kohan et Gabrielle Boder

 

ICI PRENDRE SOIN
ICI LES CORPS POUBELLES
DES BABY GIRL
CARESSE ICI
BOIT ICI
CRACHE ICI BABY GIRL
ICI GLISSER DANS LA FLAQUE
DANS LE PROFONDEUR DE LE FLAQUE
AVEC TOUS LES BABY GIRL

C’EST OU GRAVITE C’EST OU DESIR
BESOIN C’EST OU TROU C’EST OU
PESANTEUR OU C’EST C’EST OU SOUTENIR
C’EST OU PORTER C’EST OU
C’EST OU OU OU OU

ENTRER EN SOI ICI BABY GIRL
ENTRER EN SOI ICI BABY GIRL
REPARE TOI BABY GIRL

 

Performance, costumes, 25 minutes 2019
Avec: Tatiana Baumgartner, Claire Dessimoz, Aïsha Gebhard, Agathe Hazard-Raboud, Nayansaku Mufwankolo, Aurore Zachayus
Musique: Serge Teuscher

info
GUERISON BABY GIRL
Performance
2019

GUERISON BABY GIRL

«Avec GUERISON BABY GIRL, Léa Meier détourne la forme codifiée du défilé de mode et compose sur tissu un langage symbolique dissident, cousu de mots, de sexes et de mains aux ongles vernis et enflammés. Au rythme de la musique et d’un texte-manifeste déclamé, le défilé met en scène des vêtements qui ne cachent pas les singularités des corps des performeuses, liées par une puissante identité de groupe. Une valorisation du hors-norme, une pratique féministe à la fois inclusive, liée au soin, mais aussi à une certaine violence nécessaire.»

Texte de Tadeo Kohan et Gabrielle Boder

 

ICI PRENDRE SOIN
ICI LES CORPS POUBELLES
DES BABY GIRL
CARESSE ICI
BOIT ICI
CRACHE ICI BABY GIRL
ICI GLISSER DANS LA FLAQUE
DANS LE PROFONDEUR DE LE FLAQUE
AVEC TOUS LES BABY GIRL

C’EST OU GRAVITE C’EST OU DESIR
BESOIN C’EST OU TROU C’EST OU
PESANTEUR OU C’EST C’EST OU SOUTENIR
C’EST OU PORTER C’EST OU
C’EST OU OU OU OU

ENTRER EN SOI ICI BABY GIRL
ENTRER EN SOI ICI BABY GIRL
REPARE TOI BABY GIRL

 

Performance, costumes, 25 minutes 2019
Avec: Tatiana Baumgartner, Claire Dessimoz, Aïsha Gebhard, Agathe Hazard-Raboud, Nayansaku Mufwankolo, Aurore Zachayus
Musique: Serge Teuscher

info
GUERISON BABY GIRL
Performance
2019

GUERISON BABY GIRL

«Avec GUERISON BABY GIRL, Léa Meier détourne la forme codifiée du défilé de mode et compose sur tissu un langage symbolique dissident, cousu de mots, de sexes et de mains aux ongles vernis et enflammés. Au rythme de la musique et d’un texte-manifeste déclamé, le défilé met en scène des vêtements qui ne cachent pas les singularités des corps des performeuses, liées par une puissante identité de groupe. Une valorisation du hors-norme, une pratique féministe à la fois inclusive, liée au soin, mais aussi à une certaine violence nécessaire.»

Texte de Tadeo Kohan et Gabrielle Boder

 

ICI PRENDRE SOIN
ICI LES CORPS POUBELLES
DES BABY GIRL
CARESSE ICI
BOIT ICI
CRACHE ICI BABY GIRL
ICI GLISSER DANS LA FLAQUE
DANS LE PROFONDEUR DE LE FLAQUE
AVEC TOUS LES BABY GIRL

C’EST OU GRAVITE C’EST OU DESIR
BESOIN C’EST OU TROU C’EST OU
PESANTEUR OU C’EST C’EST OU SOUTENIR
C’EST OU PORTER C’EST OU
C’EST OU OU OU OU

ENTRER EN SOI ICI BABY GIRL
ENTRER EN SOI ICI BABY GIRL
REPARE TOI BABY GIRL

 

Performance, costumes, 25 minutes 2019
Avec: Tatiana Baumgartner, Claire Dessimoz, Aïsha Gebhard, Agathe Hazard-Raboud, Nayansaku Mufwankolo, Aurore Zachayus
Musique: Serge Teuscher

info
GUERISON BABY GIRL
Performance
2019

GUERISON BABY GIRL

«Avec GUERISON BABY GIRL, Léa Meier détourne la forme codifiée du défilé de mode et compose sur tissu un langage symbolique dissident, cousu de mots, de sexes et de mains aux ongles vernis et enflammés. Au rythme de la musique et d’un texte-manifeste déclamé, le défilé met en scène des vêtements qui ne cachent pas les singularités des corps des performeuses, liées par une puissante identité de groupe. Une valorisation du hors-norme, une pratique féministe à la fois inclusive, liée au soin, mais aussi à une certaine violence nécessaire.»

Texte de Tadeo Kohan et Gabrielle Boder

 

ICI PRENDRE SOIN
ICI LES CORPS POUBELLES
DES BABY GIRL
CARESSE ICI
BOIT ICI
CRACHE ICI BABY GIRL
ICI GLISSER DANS LA FLAQUE
DANS LE PROFONDEUR DE LE FLAQUE
AVEC TOUS LES BABY GIRL

C’EST OU GRAVITE C’EST OU DESIR
BESOIN C’EST OU TROU C’EST OU
PESANTEUR OU C’EST C’EST OU SOUTENIR
C’EST OU PORTER C’EST OU
C’EST OU OU OU OU

ENTRER EN SOI ICI BABY GIRL
ENTRER EN SOI ICI BABY GIRL
REPARE TOI BABY GIRL

 

Performance, costumes, 25 minutes 2019
Avec: Tatiana Baumgartner, Claire Dessimoz, Aïsha Gebhard, Agathe Hazard-Raboud, Nayansaku Mufwankolo, Aurore Zachayus
Musique: Serge Teuscher

info
En voiture Simonex
Dessin
2021

Les dessins se mêlent à l'écriture et rassemblent des figures efféminées aux corporalités et sexualités dissidentes évoluant dans des univers fantastiques, colorés ainsi que des paysages urbains. Mauvaisexs femmexs, Ogressexs, Géantexs, Monstressexs, Clownexs, Cracheureusex de feu. Courses en camion poubelle, grandes beuveries, tours de magie, scènes de nettoyage, fous rires, sexualité, effondrements d’immeubles, pipi collectif, incendies, astrologie, larmes qui coulent à flot, explosion de bouteilles de vin rouge. Gang de figures efféminées et non binaires s'adonnant à toutes sortes de plaisir et d’activités loufoques.

 

Dessin au neocolor sur papier, A3, 2021

info
Super Galochex 3000
Dessin
2021

Les dessins se mêlent à l'écriture et rassemblent des figures efféminées aux corporalités et sexualités dissidentes évoluant dans des univers fantastiques, colorés ainsi que des paysages urbains. Mauvaisexs femmexs, Ogressexs, Géantexs, Monstressexs, Clownexs, Cracheureusex de feu. Courses en camion poubelle, grandes beuveries, tours de magie, scènes de nettoyage, fous rires, sexualité, effondrements d’immeubles, pipi collectif, incendies, astrologie, larmes qui coulent à flot, explosion de bouteilles de vin rouge. Gang de figures efféminées et non binaires s'adonnant à toutes sortes de plaisir et d’activités loufoques.

 

Dessin au neocolor sur papier, A3, 2021

info
De l'eau qui fuit et déborde partout
Dessin
2018

Les dessins se mêlent à l'écriture et rassemblent des figures efféminées aux corporalités et sexualités dissidentes évoluant dans des univers fantastiques, colorés ainsi que des paysages urbains. Mauvaisexs femmexs, Ogressexs, Géantexs, Monstressexs, Clownexs, Cracheureusex de feu. Courses en camion poubelle, grandes beuveries, tours de magie, scènes de nettoyage, fous rires, sexualité, effondrements d’immeubles, pipi collectif, incendies, astrologie, larmes qui coulent à flot, explosion de bouteilles de vin rouge. Gang de figures efféminées et non binaires s'adonnant à toutes sortes de plaisir et d’activités loufoques.

 

Dessin au neocolor sur papier, A3, 2018

info
Crépuscule de la grosse montagne des ordures des sentiments
Dessin
2018

Les dessins se mêlent à l'écriture et rassemblent des figures efféminées aux corporalités et sexualités dissidentes évoluant dans des univers fantastiques, colorés ainsi que des paysages urbains. Mauvaisexs femmexs, Ogressexs, Géantexs, Monstressexs, Clownexs, Cracheureusex de feu. Courses en camion poubelle, grandes beuveries, tours de magie, scènes de nettoyage, fous rires, sexualité, effondrements d’immeubles, pipi collectif, incendies, astrologie, larmes qui coulent à flot, explosion de bouteilles de vin rouge. Gang de figures efféminées et non binaires s'adonnant à toutes sortes de plaisir et d’activités loufoques.

 

Dessin au neocolor sur papier, A3, 2018

info
Cadê a água sanitária?
Dessin
2018

Les dessins se mêlent à l'écriture et rassemblent des figures efféminées aux corporalités et sexualités dissidentes évoluant dans des univers fantastiques, colorés ainsi que des paysages urbains. Mauvaisexs femmexs, Ogressexs, Géantexs, Monstressexs, Clownexs, Cracheureusex de feu. Courses en camion poubelle, grandes beuveries, tours de magie, scènes de nettoyage, fous rires, sexualité, effondrements d’immeubles, pipi collectif, incendies, astrologie, larmes qui coulent à flot, explosion de bouteilles de vin rouge. Gang de figures efféminées et non binaires s'adonnant à toutes sortes de plaisir et d’activités loufoques.

 

Dessin au neocolor sur papier, A3, 2018

info
Nosso sonhos gelados
Dessin
2019

Les dessins se mêlent à l'écriture et rassemblent des figures efféminées aux corporalités et sexualités dissidentes évoluant dans des univers fantastiques, colorés ainsi que des paysages urbains. Mauvaisexs femmexs, Ogressexs, Géantexs, Monstressexs, Clownexs, Cracheureusex de feu. Courses en camion poubelle, grandes beuveries, tours de magie, scènes de nettoyage, fous rires, sexualité, effondrements d’immeubles, pipi collectif, incendies, astrologie, larmes qui coulent à flot, explosion de bouteilles de vin rouge. Gang de figures efféminées et non binaires s'adonnant à toutes sortes de plaisir et d’activités loufoques.

 

Dessin au neocolor sur papier, A3, 2019

info
A saliva quem saneou ?
Textiles
2019

"A saliva quem saneou?" (Qui a lavé la salive?) est un travail qui explore le dessin sous une forme textile et s’inscrit dans la continuité de ma recherche sur la construction des notions de propreté et de saleté.


Textiles, balais, 90 x 110 cm, 2019

info
A saliva quem saneou ?
Textiles
2019

"A saliva quem saneou?" (Qui a lavé la salive?) est un travail qui explore le dessin sous une forme textile et s’inscrit dans la continuité de ma recherche sur la construction des notions de propreté et de saleté.


Textiles, balais, 90 x 110 cm, 2019

info
A saliva quem saneou ?
Textiles
2019

"A saliva quem saneou?" (Qui a lavé la salive?) est un travail qui explore le dessin sous une forme textile et s’inscrit dans la continuité de ma recherche sur la construction des notions de propreté et de saleté.


Textiles, balais, 90 x 110 cm, 2019

info
A saliva quem saneou ?
Textiles
2019

"A saliva quem saneou?" (Qui a lavé la salive?) est un travail qui explore le dessin sous une forme textile et s’inscrit dans la continuité de ma recherche sur la construction des notions de propreté et de saleté.


Textiles, balais, 90 x 110 cm, 2019

info
Qui arrive tôt boit de l'eau propre
Vidéo
2020

Qui arrive tôt boit de l’eau propre est une recherche vidéo et performative qui propose de réfléchir en parallèle à la construction de l’hygiène et de la propreté ainsi qu’aux processus d’hygiénisation, tant des corps, des subjectivités, des désirs, que des espaces publics en créant des liens avec la présence et le passé colonial de la Suisse au Brésil, en particulier dans la ville et l’Etat de São Paulo. La vidéo souhaite interroger les relations entre les processus violents de blanchiment de la population brésilienne et le système impérialiste et colonial de “propreté” et de “neutralité” suisse.

 

https://vimeo.com/491683387/83ed57c165

 

Vidéo, son, 26:15, 2019-2020

 

Avec la participation de: Luana Fonseca Damasio, Bruna Kury, abigail Campos Leal, Felipa de Lima et Lauren Zeytounlian Moraes

Images: juno b et Linga Acácio

Assistance technique: Julia Thompson

Mixage son et correction des couleurs: juno b et Juliana R

Costume: Bruna Sartini

Musique: "Meu cupido é gari" Marília Mendoça, "Dança da Vassoura" Molejo, "Oração pela Família" Padre Zezinho

Transcription des entretiens: Jonas Van et Léa Katharina Meier

Traduction: Léa Katharina Meier

Merci à: Luana Fonseca Damasio, Bruna Kury, abigail Campos Leal, Felipa de Lima et Lauren Zeytounlian Moraes, Arquivo da Cidade de São Paulo, Biblioteca Mário de Andrade, Coletivo Tem Sentimento, Carmen Lopes, Lyz Parayzo, Icaro Ferraz Vidal Junior, Isabella Rjeille, Patricia Araujo, Raphael Escobar, Valentina D'Avenia, Aurore Zachayus, Margaux Lang

Avec le soutien de : COINCIDENCIA Pro Helvetia, Pivô arte e pesquisa et espace eeeeh!

info
Qui arrive tôt boit de l'eau propre
Vidéo
2020

Qui arrive tôt boit de l’eau propre est une recherche vidéo et performative qui propose de réfléchir en parallèle à la construction de l’hygiène et de la propreté ainsi qu’aux processus d’hygiénisation, tant des corps, des subjectivités, des désirs, que des espaces publics en créant des liens avec la présence et le passé colonial de la Suisse au Brésil, en particulier dans la ville et l’Etat de São Paulo. La vidéo souhaite interroger les relations entre les processus violents de blanchiment de la population brésilienne et le système impérialiste et colonial de “propreté” et de “neutralité” suisse.

 

https://vimeo.com/491683387/83ed57c165

 

Vidéo, son, 26:15, 2019-2020

 

Avec la participation de: Luana Fonseca Damasio, Bruna Kury, abigail Campos Leal, Felipa de Lima et Lauren Zeytounlian Moraes

Images: juno b et Linga Acácio

Assistance technique: Julia Thompson

Mixage son et correction des couleurs: juno b et Juliana R

Costume: Bruna Sartini

Musique: "Meu cupido é gari" Marília Mendoça, "Dança da Vassoura" Molejo, "Oração pela Família" Padre Zezinho

Transcription des entretiens: Jonas Van et Léa Katharina Meier

Traduction: Léa Katharina Meier

Merci à: Luana Fonseca Damasio, Bruna Kury, abigail Campos Leal, Felipa de Lima et Lauren Zeytounlian Moraes, Arquivo da Cidade de São Paulo, Biblioteca Mário de Andrade, Coletivo Tem Sentimento, Carmen Lopes, Lyz Parayzo, Icaro Ferraz Vidal Junior, Isabella Rjeille, Patricia Araujo, Raphael Escobar, Valentina D'Avenia, Aurore Zachayus, Margaux Lang

Avec le soutien de : COINCIDENCIA Pro Helvetia, Pivô arte e pesquisa et espace eeeeh!

info
Qui arrive tôt boit de l'eau propre
Vidéo
2020

Qui arrive tôt boit de l’eau propre est une recherche vidéo et performative qui propose de réfléchir en parallèle à la construction de l’hygiène et de la propreté ainsi qu’aux processus d’hygiénisation, tant des corps, des subjectivités, des désirs, que des espaces publics en créant des liens avec la présence et le passé colonial de la Suisse au Brésil, en particulier dans la ville et l’Etat de São Paulo. La vidéo souhaite interroger les relations entre les processus violents de blanchiment de la population brésilienne et le système impérialiste et colonial de “propreté” et de “neutralité” suisse.

 

https://vimeo.com/491683387/83ed57c165

 

Vidéo, son, 26:15, 2019-2020

 

Avec la participation de: Luana Fonseca Damasio, Bruna Kury, abigail Campos Leal, Felipa de Lima et Lauren Zeytounlian Moraes

Images: juno b et Linga Acácio

Assistance technique: Julia Thompson

Mixage son et correction des couleurs: juno b et Juliana R

Costume: Bruna Sartini

Musique: "Meu cupido é gari" Marília Mendoça, "Dança da Vassoura" Molejo, "Oração pela Família" Padre Zezinho

Transcription des entretiens: Jonas Van et Léa Katharina Meier

Traduction: Léa Katharina Meier

Merci à: Luana Fonseca Damasio, Bruna Kury, abigail Campos Leal, Felipa de Lima et Lauren Zeytounlian Moraes, Arquivo da Cidade de São Paulo, Biblioteca Mário de Andrade, Coletivo Tem Sentimento, Carmen Lopes, Lyz Parayzo, Icaro Ferraz Vidal Junior, Isabella Rjeille, Patricia Araujo, Raphael Escobar, Valentina D'Avenia, Aurore Zachayus, Margaux Lang

Avec le soutien de : COINCIDENCIA Pro Helvetia, Pivô arte e pesquisa et espace eeeeh!

info
Qui arrive tôt boit de l'eau propre
Vidéo
2020

Qui arrive tôt boit de l’eau propre est une recherche vidéo et performative qui propose de réfléchir en parallèle à la construction de l’hygiène et de la propreté ainsi qu’aux processus d’hygiénisation, tant des corps, des subjectivités, des désirs, que des espaces publics en créant des liens avec la présence et le passé colonial de la Suisse au Brésil, en particulier dans la ville et l’Etat de São Paulo. La vidéo souhaite interroger les relations entre les processus violents de blanchiment de la population brésilienne et le système impérialiste et colonial de “propreté” et de “neutralité” suisse.

 

https://vimeo.com/491683387/83ed57c165

 

Vidéo, son, 26:15, 2019-2020

 

Avec la participation de: Luana Fonseca Damasio, Bruna Kury, abigail Campos Leal, Felipa de Lima et Lauren Zeytounlian Moraes

Images: juno b et Linga Acácio

Assistance technique: Julia Thompson

Mixage son et correction des couleurs: juno b et Juliana R

Costume: Bruna Sartini

Musique: "Meu cupido é gari" Marília Mendoça, "Dança da Vassoura" Molejo, "Oração pela Família" Padre Zezinho

Transcription des entretiens: Jonas Van et Léa Katharina Meier

Traduction: Léa Katharina Meier

Merci à: Luana Fonseca Damasio, Bruna Kury, abigail Campos Leal, Felipa de Lima et Lauren Zeytounlian Moraes, Arquivo da Cidade de São Paulo, Biblioteca Mário de Andrade, Coletivo Tem Sentimento, Carmen Lopes, Lyz Parayzo, Icaro Ferraz Vidal Junior, Isabella Rjeille, Patricia Araujo, Raphael Escobar, Valentina D'Avenia, Aurore Zachayus, Margaux Lang

Avec le soutien de : COINCIDENCIA Pro Helvetia, Pivô arte e pesquisa et espace eeeeh!

info
Qui arrive tôt boit de l'eau propre
Vidéo
2020

Qui arrive tôt boit de l’eau propre est une recherche vidéo et performative qui propose de réfléchir en parallèle à la construction de l’hygiène et de la propreté ainsi qu’aux processus d’hygiénisation, tant des corps, des subjectivités, des désirs, que des espaces publics en créant des liens avec la présence et le passé colonial de la Suisse au Brésil, en particulier dans la ville et l’Etat de São Paulo. La vidéo souhaite interroger les relations entre les processus violents de blanchiment de la population brésilienne et le système impérialiste et colonial de “propreté” et de “neutralité” suisse.

 

https://vimeo.com/491683387/83ed57c165

 

Vidéo, son, 26:15, 2019-2020

 

Avec la participation de: Luana Fonseca Damasio, Bruna Kury, abigail Campos Leal, Felipa de Lima et Lauren Zeytounlian Moraes

Images: juno b et Linga Acácio

Assistance technique: Julia Thompson

Mixage son et correction des couleurs: juno b et Juliana R

Costume: Bruna Sartini

Musique: "Meu cupido é gari" Marília Mendoça, "Dança da Vassoura" Molejo, "Oração pela Família" Padre Zezinho

Transcription des entretiens: Jonas Van et Léa Katharina Meier

Traduction: Léa Katharina Meier

Merci à: Luana Fonseca Damasio, Bruna Kury, abigail Campos Leal, Felipa de Lima et Lauren Zeytounlian Moraes, Arquivo da Cidade de São Paulo, Biblioteca Mário de Andrade, Coletivo Tem Sentimento, Carmen Lopes, Lyz Parayzo, Icaro Ferraz Vidal Junior, Isabella Rjeille, Patricia Araujo, Raphael Escobar, Valentina D'Avenia, Aurore Zachayus, Margaux Lang

Avec le soutien de : COINCIDENCIA Pro Helvetia, Pivô arte e pesquisa et espace eeeeh!

 

info